Une semaine dans la vie d’un diagnostiqueur

30 Avr 2020

Partager cet article :

Olivier, 45 ans, divorcé, est diagnostiqueur immobilier depuis 2013. Il a été formé par ADI. Il évoque pour nous une semaine de sa vie professionnelle, nous faisant part de l’importance de la formation pour exercer son métier avec la plus grande rigueur.

Une exigence de professionnalisme à chaque nouveau diagnostic

Grâce à sa formation dispensée par ADI, centre agréé par les services publics, Olivier exerce tous les jours son métier avec la plus grande sérénité.

« Je travaille 5 jours sur 7, précise-t-il, que ce soit pour le compte de particuliers d’agences immobilières, de notaires ou de professionnels de l’immobilier. Je réalise au quotidien tous les diagnostics immobiliers que la loi impose, notamment avant la mise en vente ou à la location d’une maison, d’un appartement ou encore d’un immeuble. »

Olivier souligne également qu’il a un rôle de conseiller très important et que sa profession joue de plus en plus un rôle prépondérant lors des transactions immobilières. Pour lui, pas question de tomber dans la routine. Il faut être vigilant, chaque diagnostic est différent.

Connaissances insuffisantes ou mal acquises : un risque pour le professionnel

Comme il le souligne lui-même, quasiment toutes les semaines, il est confronté à des cas de figure délicats qui demandent non pas des connaissances, mais bien de l’expertise.

« En ce qui me concerne, je ne viens pas du tout de l’immobilier. Je suis parti avec zéro connaissance. J’ai eu la chance de bien choisir mon centre de formation. Car je n’ai pas seulement été formé, on a fait de moi un vrai professionnel en me confrontant à des situations réelles. Mais si je n’avais pas eu comme formateur des enseignants pédagogues et patients, il est probable que je commettrais des impairs toutes les semaines sans m’en rendre compte. Et c’est ma responsabilité qui pourrait alors être engagée. »

Aller du delà: se perfectionner ou acquérir des savoirs récents

« Je reste toutefois très vigilant car les dispositions légales et les savoirs évoluent rapidement. Il faut sans cesse se tenir informé pour faire son travail de la manière la plus professionnelle. Bien évidemment, je me renseigne et je me tiens informé. Pas question de faire une erreur et de perdre en crédibilité vis-à-vis des clients. »

Partager cet article :

Global Certification

ADI Formation est un organisme de formation
certifié par Global Certification.

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus
Accepter