Être à jour de vos savoirs techno et réglementaires

02 Déc 2019

Partager cet article :

Depuis quelques années, les services publics affichent leur volonté de renforcer le poids du diagnostic immobilier, notamment lors des transactions immobilières. Une bonne nouvelle pour les professionnels, mais qui implique également d’être parfaitement à jour pour tout ce qui concerne la réglementation, l’aspect technique ou encore la méthodologie.

Choix du centre de formation : premier élément de sécurisation de son parcours

La montée en compétences des diagnostiqueurs immobiliers s’inscrit dans une volonté des pouvoirs publics de s’appuyer sur un véritable expert lors de chaque transaction immobilière.

De fait, quand un homme ou une femme désire se former à ce métier et obtenir la certification diagnostiqueur immobilier, le choix de l’établissement devient un élément déterminant.
Ce centre de formation professionnelle pour adulte ne doit donc pas se contenter d’enseigner des connaissances, il doit le faire de manière qualitative.

Chez ADI, cette volonté va ainsi bien au-delà de la seule inscription au Répertoire National de la Certification Professionnelle (RNCP). Ainsi notre structure :

Ces éléments garantissent un enseignement de qualité, mais surtout, à jour. De fait, le futur diagnostiqueur immobilier que vous êtes peut s’appuyer sereinement sur ses savoirs.

Actualisation des connaissances et responsabilité grandissante du technicien

Les professionnels du diagnostic ne peuvent que se réjouir du fait que leur métier devienne bien plus qu’un simple rouage dans le secteur de l’immobilier. Toutefois, les pouvoirs publics ont également la volonté de renforcer la responsabilité des techniciens vis-à-vis de la qualité des divers diagnostics qu’ils effectuent.

On comprend donc l’importance pour le professionnel de la mise à jour de ses savoirs techniques, réglementaires et méthodologiques. Faute d’avoir reçu une formation de qualité dispensée par un organisme reconnu et réputé, il peut avoir des difficultés à développer son carnet clients, notamment auprès des professionnels de l’immobilier.

En outre, sa responsabilité peut être engagée, avec toutes les conséquences que cela peut entraîner.

Recertification, une opportunité pour mettre à jour ses connaissances

Au bout de cinq ans, le diagnostiqueur immobilier peut normalement se targuer d’une solide expérience de terrain. Toutefois, durant ce laps de temps, nombre de réglementations ou d’éléments techniques ont nécessairement évolué.

Le législateur impose donc au technicien de suivre une formation recertification diagnostiqueur immobilier. Celle-ci est l’occasion de réactualiser ses connaissances en se reposant sur un centre de formation. Comme pour la certification précédemment obtenue, le choix de ce dernier est donc déterminant.

Avec ADI, vous bénéficiez systématiquement d’un accompagnement personnalisé, mais surtout, d’une formation pointue dispensée par des enseignements reconnus. Un atout non négligeable pour exercer son métier sans voir sa responsabilité engagée.

Demandez un devis

Partager cet article :