Est-ce que l’expérience suffit ?

02 Août 2019

Partager cet article :

On s’accorde à dire que l’expérience est primordiale dans toute activité professionnelle. Pour autant, en ce qui concerne le diagnostiqueur immobilier, est-elle suffisante pour pratiquer cette profession dans de bonnes conditions ? Certification et recertification sont-elles primordiales ?

Formation et expérience, piliers de la réussite professionnelle du diagnostiqueur immobilier

Comme dans bien des professions, l’expérience compte pour beaucoup pour le diagnostiqueur immobilier. Celle-ci lui permet par exemple de :

  • faire preuve de davantage de finesse ou de discernement lorsqu’il réalise un diagnostic ;
  • de mieux appréhender la complexité de certains cas de figure.

Mais pour cela, le technicien doit nécessairement s’appuyer sur un certain nombre d’acquis et de connaissances. Ceux-ci sont enseignés lors de la formation diagnostiqueur immobilier proposée par ADI en vue de l’obtention de la certification. Le technicien peut ainsi s’appuyer sur un enseignement de qualité et reconnu par les services de l’Etat.

Bien évidemment, les professionnels travaillant de près ou de loin dans l’immobilier ou le BTP jouissent d’acquis fort utiles dans le cadre d’une reconversion. C’est d’ailleurs pour cela qu’ils sont nombreux à réorienter leur carrière pour se former au métier de diagnostiqueur immobilier via notre centre de formation agréé.

Le manque d’expérience, un handicap pour le professionnel

Se mettre à son compte en tant que diagnostiqueur immobilier implique d’obtenir une certification. Toutefois, l’absence d’expérience terrain représente un véritable handicap pour le professionnel qui doit brusquement mettre ses acquis en pratique.

C’est pourquoi, ADI porte une attention toute particulière quant à la qualité de son enseignement. Au sortir de votre formation, vous êtes véritablement capable de mettre en pratique le savoir pour lequel vous avez été formé. Sans cela :

  • vous ne serez pas nécessairement très serein lors de la réalisation des diagnostics ;
  • vos propects peuvent avoir une défiance toute légitime quant à votre manque d’expérience.

Recertification diagnostiqueur immobilier : pour conforter vos acquis et votre expérience

L’expérience est un atout incontestable qui permet au technicien de démontrer son expertise. La recertification diagnostiqueur immobilier obligatoire tous les cinq ans va dans le même sens puisqu’il s’agit là de conforter ses acquis ou de s’approprier de nouvelles connaissances.

Expérience et recertification contribuent donc directement au renforcement de la crédibilité du technicien vis-à-vis de ses prospects et clients. Ceux-ci sont alors plus enclins à partager leurs coordonnées ou à le recontacter pour un besoin ultérieur.

Un devis rien que pour vous ?

Partager cet article :